Seulement 30% des freelances sont des femmes

Un tarif/jour moyen 16% moins élevé pour les femmes

L'avenir du freelance est-il la femme ? Et inversement...

 

Paris, 7 mars 2016

A l'occasion de la journée de la femme, Hopwork, première plateforme française de freelances, a analysé l'ensemble des données des 18 000 freelances inscrits afin de mieux connaître les différences entre les hommes et les femmes. Des résultats* qui montrent une importante disparité entre les deux sexes.   

Lien officiel : https://www.hopwork.com/barometre-freelance-homme-femme-2016

*Méthodologie : analyse réalisée à partir des données basées sur les chiffres d'Hopwork, soit plus de 18 000 freelances inscrits et répartis sur l'ensemble du territoire français.  

"Peu d'études sont faites en France sur les freelances. Ce mode de travail connaît un essor extraordinaire depuis quelques années, et les données des profils freelances que nous compilons sur Hopwork nous permettent de tirer des analyses représentatives. Quelques jours avant la journée de la femme, nous nous sommes interrogés sur les différences qu'il pouvait y avoir entre hommes et femmes en terme de rémunération, répartition, et taux de succès". Vincent Huguet, CEO et cofondateur de hopwork.

Pourquoi y a t'il moins de femmes freelance ?

1. La masculinité des métiers IT

Sur Hopwork les femmes représentent 30% du total des freelances inscrits. Ce chiffre est à comparer aux  47% de femmes présentes en France sur le marché du travail (indépendants et salariés).

Une des premières raisons est que parmi les freelances il y a beaucoup de métiers liés à l'IT dont beaucoup de développeurs.

Les femmes représentent 27% des travailleurs du secteur numérique (source Syntec - 1er syndicat des métiers du numérique). Sur Hopwork, la représentation des femmes freelances est de 30%. Elles sont donc légèrement plus représentées sur Hopwork que dans le secteur numérique en général.

2. Le parallèle entre les freelances et les chefs d'entreprise

Etre freelance, c'est être chef d'entreprise : gestion des clients, du temps, des missions, de l'administratif, etc.

Le freelance est en charge de son entreprise dans laquelle il est le ou la seul(e) à travailler.

De ce fait, il existe une similitude entre le  pourcentage de femmes chefs d'entreprises et des freelances.

En effet, 30% des créateurs d'entreprise en freelance sont des femmes

(Source : association des Femmes Cheffes d'entreprise).      

Des disparités flagrantes selon la profession

L'analyse de la répartition par métier fait apparaître de grandes disparités au sein des différentes catégories de freelances. Les métiers du développement informatique sont très majoritairement masculins, ce qui est moins le cas pour ceux liés à l'image, le marketing/communication et surtout du community management.

Où sont les femmes ?

Pourcentage de femmes parmi les différentes catégories de freelances Hopwork :  

- 6% dans la catégorie développeurs / data scientists et administrateurs systèmes,

- 17% dans la catégorie motion designers / réalisateurs,

- 23% dans la catégorie chefs de projets et professions liées au management,

- 32% dans la catégorie spécialistes webmarketing,

- 40% dans la catégorie graphistes et photographes,

- 23% dans la catégorie consultants en stratégie et business développement,

- 57% dans la catégorie community manager / rédacteur.

Ces différences sont observables dès les études, puisque les femmes représentent en France seulement 11% des étudiants dans les écoles d'ingénieurs en informatique et 20% en Licence professionnelle Métiers de l'Informatique, du Traitement de l'Information et des Réseaux.

Cette tendance est également observable dans d'autres pays d'Europe ou aux Etats-Unis. A l'inverse en Asie, les femmes sont plus nombreuses que les hommes. En 2007, l'université d'informatique et technologie de l'information de Kuala Lumpur (Malaisie) recensait ainsi 65% de femmes.

Un tarif/jour 16% plus élevé pour les hommes

Si la différence de rémunération est importante elle est cependant moins grande que l'écart national où la différence entre hommes et femmes salariés s'élève à 19%.

Chez les freelances,  cette différence globale peut aussi s'expliquer par une moindre représentation des femmes dans les catégories les plus rémunératrices (développement informatique).

Des différences de rémunération dans les catégories

On observe également des différences de tarifs pour des professions similaires. Les écarts de rémunération par profession :

- 32% en faveur des hommes pour les administrateurs systèmes & DBA,

- 21% pour les consultants en stratégie et business développeurs,

- 14% pour les chefs de projets et professions liées au management,

- 11% pour les experts en webmarketing,

- 10% entre les développeurs et les développeuses.

Chez les réalisateurs / motion designers, graphistes & photographes et les rédacteurs & community managers l'égalité est presque atteinte puisque l'écart entre les hommes et les femmes est inférieur ou égal à 5% (respectivement, 3%, 4% et 5%).

Les femmes plus performantes que les hommes

Un élément est cependant très en faveur des femmes : elles obtiennent les meilleures performances sur Hopwork !

"En comparant le nombre de propositions de projets reçus avec le nombre de missions menées effectivement à terme, nous avons remarqué que les femmes ont un taux supérieur de 14% à celui de leurs homologues masculins. Ce chiffre est important, puisqu'un freelance doit être capable de présenter son activité via son profil freelance mais aussi et surtout de convertir les demandes en missions et d'être capable de les mener à bien. Et si l'avenir du freelance c'était la femme ?"

Vincent Huguet, CEO et cofondateur de hopwork.

Hopwork en 3 chiffres

Plus de 7.000 entreprises utilisatrices

18 500 profils freelances disponibles

A propos de Hopwork

Lancée en 2013, Hopwork propose un accès gratuit aux meilleurs freelances de France en présentant des profils de professionnels qualifiés. Hopwork devient un interlocuteur de confiance unique afin de simplifier la relation entre les sociétés et les indépendants. Grâce à son environnement administratif et juridique sécurisé, hopwork se charge de la vérification des statuts de chaque freelance, de la viabilité des contrats et de la protection contre les sinistres. Via son système de recommandations clients et son support technique, hopwork assure des prestations de qualité à chaque étape.

Basée à Paris et à Lyon, Hopwork a été cofondée par Vincent Huguet, CEO (COO de Ooprint.fr et Dromadaire.com), Jean-Baptiste Lemée, CTO (freelance pendant 7 ans) et Hugo Lassiège, CTO (freelance pendant 3 ans). Hopwork a levé 2M€ en 1 an avec ISAI et Kerala Ventures et est entouré des meilleurs experts en places de marché et ressources humaines avec Jean-David Chamboredon (président exécutif d'ISAI), Antoine Freysz (Kerala Ventures), Jérôme Caillé (PDG d'Accent Jobs et ancien Directeur monde d'Adecco), Olivier Occelli (Directeur Général et fondateur de Naturabuy). Plus d'informations sur : https://www.hopwork.fr/